Georges Troubat

Retour à la liste

Ajouté le 5 déc. 2006

Communiqué de presse


TOULOUSE - 31

Bernard et Arnaud MOLIERES, galeristes, accueillent Georges TROUBAT à la

BAM GALLERY 52, rue Raymond IV 31000 Toulouse FRANCE

exposition personnelle du 12 décembre 2006 au 14 janvier 2007.

Vernissage le jeudi 14 décembre 2006 à partir de 18h30 en présence de l’Artiste



. La couleur en partage


Marqué par un récent voyage au Pérou, Georges TROUBAT nous fait partager les tonalités contrastées des paysages rencontrés, grandioses et sublimes, et la beauté des costumes traditionnels, si magnifiquement colorés, se répandant dans un patchwork éclatant.

Autant de chocs visuels que le peintre nous fait partager au travers de ses nouvelles toiles que l’on découvre encore une fois avec bonheur. Le style est respecté, fidèle à l’abstraction géométrique qui le caractérise ;


Pour Georges TROUBAT, il n’existe pas un Pérou, mais plutôt une somme de sensations juxtaposées, ou superposées, opposées, parfois, qu’il transcrit pour nous dans une construction cloisonnée, à l’image des techniques du Vitrail, qu’il maîtrise, et du Gemmail , arts « célestes », où de la Mosaique, leur réplique terrestre, ses véritables sources d’inspiration

Dans ces constructions abstraites, chacun y découvrira Son Pérou, où se retrouvent mêlés l’esprit inca, fier et riche de son histoire, coutumes, couleurs et traditions, et la conquête espagnole, à l’origine d’un choc de cultures, si présent dans l’architecture hispanique des principales villes andines.


Les couleurs sont là , bien sûr, dominantes, mêmes, comme nous les aimons chez ce peintre au tempérament si original ; La palette est riche, sans jamais être agressive, la parfaite maîtrise des passages, grâce à la présence de surfaces judicieusement juxtaposées, traitées en demi-tons, nous épargne toute agression visuelle ; la couleur fuse sans retenue.

Voila réalisé un véritable tour de force : concilier la puissance avec l’harmonie, la guerre apaisée, la force maîtrisée. Des sentiments qui explosent de ces toiles gaies et brillantes, laissant transparaître une joie de vivre forcément communicative.


Voila une véritable cure de couleurs pour le repos de l’esprit, un voyage imaginaire dont le Guide est un Artiste. On en redemande.


Propos d’ Evelyne DESNOS, critique d’art, recueillis le 24 novembre 2006

 

Créé avec Artmajeur