Georges Troubat

Retour à la liste

Ajouté le 23 sept. 2020

Exposition Saint Amand Montrond Musée Saint-Vic 18200 Saint-Amand-Montrond


Georges Troubat 

Contact : Le Baraillon, Chemin de la Vernoelle – 03410 Prémilhat Tél. : 04 70 51 58 07 / 06 76 45 37 10 Courriel : g.troubat@orange.fr Site : www.georgestroubat.com/ 

Mairie de Saint Amand Montrond 2, Rue Philibert Audebrand 18200 S.A.M.

du 26/09 au 11/10/2020 tous les jours 14h00-19h00

8 oeuvres récentes exposées.

img-5677-5.jpgOriginaire de Montluçon et né en 1951, Georges Troubat expose son travail depuis 1968, année où il remporte le premier prix Jeune Peintre de la Ville de Montluçon, à un âge où les préoccupations des jeunes gens sont souvent éloignées de la création artistique. Si sa vie professionnelle l’a amené vers le monde de l’industrie, il n’est jamais sorti de la peinture et c’est un univers totalement différent qu’il nous propose à travers sa production. Lui qui a désiré être architecte et qui a toujours été attiré par ceux qui construisent, il est devenu le chef de file du mouvement « Upper Art », né en France au début du XXIe siècle et issu de l’abstraction géométrique. Cette nouvelle École cherche à emprunter le chemin rude et escarpée qui mène vers l’harmonie plastique absolue, que l’on obtient au moyen de contrastes volontaires portés à leur incandescence. Au contraire de l’harmonie « minimaliste » issue de la simple uniformité ou d’un état initial (blanc sur blanc par exemple), cette quête, sans arrangement ni concession, vise une esthétique où formes, couleurs, matières, techniques se juxtaposent et s’opposent de manière absolue jusqu’à obtenir, au terme d’un travail assidu et d’une exigence de tous les instants, un équilibre plastique où les tensions traversent la composition et la vie transfigure les lignes. Comme il l’avoue, Georges Troubat se méfie des choses qui viennent trop vite et il n’hésite pas à travailler sa toile durant des heures, pour la nourrir au moyen de sous-couches successives dans un effet de transparence générale. Employant aujourd’hui l’acrylique, il montre une palette chromatique intense mais jamais agressive, par la construction de passages maîtrisés et la rigueur de la composition. Georges Troubat nous prend par la main pour que nous gravissions avec lui l’échelle de Jacob qui, même si nous ne pouvons atteindre le dernier barreau, mène vers la perfection. • 2020, exposition personnelle, ART3F Porte de Versailles, Paris • 2020, exposition de groupe, ART CAPITAL COMPARAISONS, Groupe « de l'apparence à l'imaginaire », Paris • 2019, exposition personnelle, Le Pouliguen (Loire-Atlantique) • 2019, exposition personnelle, Portes ouvertes d’atelier, avenue de Versailles, Paris • 2019, exposition de groupe, Mairie du 16e , Paris • 2019, exposition de groupe, ART CAPITAL COMPARAISONS, Groupe « de l'apparence à l'imaginaire », Paris • 2017, exposition personnelle, La Baule (Loire-Atlantique)

(texte de Cyrille AUVITY, responsable culturel Musée Saint-Vic)

 

Créé avec Artmajeur